affiche_98356.thumb53700.1423041622

SEOCamp Day Nice / Sophia-Antipolis 2015

Daniel Actualités, Référencement Naturel Laisser un commentaire

Un peu plus d’une semaine après le SEO Camp de Saint-Raphaël auquel nous avions participé, avait lieu une nouvelle édition chez Orange Labs, à Sophia-Antipolis (encore plus près de chez nous !). Nous y avons donc tout naturellement répondu présent !

Comme à chaque SEOCamp, des sujets très intéressants y ont été abordés, dont voici un résumé.

SEOCamp Day Nice

Les 10 erreurs SEO les plus courantes

En référencement, il est important de ne pas oublier les principes de base. Marie Pourreyron, consultante SEO à Cannes, nous les rappelle dans sa présentation sur les principales erreurs à éviter.

Des balises noindex et canonical, à la duplication de contenu, en passant par les noms d’images.

Trouver les facteurs pénalisants en SEO grâce aux outils de classification

Sylvain Peyronnet, Professeur à l’Université de Caen Basse-Normandie, nous a montré comment fonctionnent les outils de classification des moteurs de recherche.

Pour sa démonstration, il a pris les résultats de recherche des 2 premières pages de Google sur plusieurs dizaines de milliers mots clés.

Sur ces résultats, il a récupéré à l’aide de l’outil seobserver plusieurs données comme la position avant et après Pingouin, le volume de recherche, le keyword CPC, le CitationFlow, le TrustFlow, le PageRank, etc.

Ces données ont ensuite été traitées à l’aide d’un classifieur, basé sur un algorithme C4.5.

Les résultats de cette étude permettent de mettre en évidence les critères  les plus utilisés dans la pénalité Google Pingouin, et ainsi de prédire une pénalisation.

Bien évidemment, Sylvain a confirmé que la sur-optimisation des ancres peut engendrer un filtre Pingouin, mais ce qui est intéressant, c’est qu’uniquement les résultats apparaissant dans les 2 premières pages de Google peuvent subir ce filtre.

Arbre de décision

En savoir plus sur l’étude de Sylvain : http://www.peyronnet.eu/blog/classification-cest-notre-grande-passion/

L’évolution des outils de recherche, vue par Philippe YONNET (fondateur de l’Association SEO Camp)

Les moteurs de recherche évoluent en même temps que la manière de les utiliser. En effet le temps moyen passé sur internet sur mobile a dépassé le temps moyen passé sur ordinateur.

Pour s’adapter à l’utilisation de ces appareils, les moteurs de recherche ont dû évoluer et proposer de nouveaux outils, comme la recherche vocale.

Ces nouveaux outils ont un impact significatif sur les requêtes des utilisateurs. Par exemple, avec la recherche vocale, les requêtes sont plus souvent des questions, et les résultats sont de plus en plus souvent affichés directement par Google.
Google gadgets

Les microdatas (microdonnées) avec schema.org

Selon Erlé Alberton, développeur/SEO Orange.fr et voila.fr, l’utilisation des microdonnées (ou données structurées) est indispensable.

Les microdatas permettent de formaliser certaines données  dans le code d’une page web pour qu’elles soient bien comprises et plus facilement identifiées par les moteurs de recherche.

De nombreux exemples de codes sont mis à disposition des développeurs par Google, et mis à jour régulièrement.

De plus, les microdonnées permettent parfois d’avoir une meilleure visibilité dans les SERP, grâce aux rich snippets, et ainsi d’améliorer le CTR.

Schema.org

Les outils d’analyse des logs

Jean-Benoît MOINGT nous explique comment analyser les logs d’un site, à l’aide de plusieurs outils gratuits et open source, comme Elasticsearch, Logstash et Kibana.

Ces outils permettent de mieux comprendre comment Google parcourt votre site, en identifiant par exemple les pages les plus souvent parcourues par les robots, ou à l’inverse, les pages importantes qui ne sont pas du tout ou presque pas crawlées, mais ils permettent aussi de récupérer de nombreuses données, comme les visites, les temps de réponse, les codes retour…

En savoir plus sur l’analyse des logs : http://www.watussi.fr/crawl-et-analyse-de-logs-seo-seocampus-2013

Faut-il se méfier de Google ?

Cette présentation nous offre une vision contraire à celle d’Erlé, mais toute aussi intéressante.

Raphael DOUCET pense qu’il faut se méfier des informations que l’on fournit à Google, car il en connait déjà beaucoup sur nous…

Par exemple, il peut enregistrer tous vos déplacements (allez faire un tour sur maps.google.com/locationhistory ça fait réfléchir).

D’autre part, avec l’apparition de nouveaux outils, comme les comparateurs (Shopping, Flights), ou Google Now, certains sites ont perdu énormément de trafic car l’information est immédiatement affichée sur Google.

Etant donné l’ampleur de Google aujourd’hui, il est parfois difficile de s’en passer, mais il faut trouver un équilibre et faire attention aux données qu’on lui fournit, pour l’utiliser à son avantage.

Google is watching you

Formule 1/3 SEO + 1/3 (SEA+SMA) + 1/3 (SMO & Co)

Le directeur de l’agence Mindfruits Guillaume Eouzan conclut cette journée en nous faisant part de sa vision web marketing.

D’après son expérience, il a constaté à maintes reprises que les sites les plus performants sont ceux qui respectaient une répartition des sources de trafic multicanal, à environ 1/3 SEO, 1/3 SEA, 1/3 SMO, pour cibler les utilisateurs à tous les niveaux et à toutes les étapes du processus d’achat.

 

Cette nouvelle édition du SEO Camp fut donc très enrichissante, car elle nous a permis d’avoir des visions différentes, complémentaires, et parfois contraires, mais aussi d’anticiper sur l’évolution constante des technologies et des moteurs, pour nous adapter et perfectionner la qualité des services que nous proposons.

 

Découvrez nos articles sur le même thème:

DanielSEOCamp Day Nice / Sophia-Antipolis 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *